2 au 28/02/2017 : Expositions de Xavier Ménard

Aux Ateliers et Chantiers de Nantes

Université Permanente.

MICHEL CHAILLOU ET LA PRESQU’ÎLE DE QUIBERON

  • PHOTOGRAPHIES (2011-2015)

« Les villages, hameaux qui personnifiaient la presqu’île, donnant une couleur humaine à son herbe sauvage, n’avaient pas bougé d’un pouce depuis ses dix douze ans, toujours le même granit, fortifié par le même silence avec parfois une ombre qui s’escamote à une porte basse et le vent, l’éternel messager qui rend fous les jardinets, les maigres arbustes qu’il ne cesse de tourmenter, de plaquer contre la pierraille des murs « 

Michel CHAILLOU – L’Hypothèse de l’ombre (2013)

Michel Chaillou à Quiberon (Photo Xavier Ménard)

La presqu’île de Quiberon apparaît très tard dans l’œuvre de Michel Chaillou. Il faut attendre 1945 (Seuil 2004) pour mesurer combien cet espace clos est au centre d’une géographie intérieure qui n’a jamais cessé de le hanter. Dans L’hypothèse de l’ombre, paru quelques semaines avant sa mort, Michel Chaillou à Saint-Pierre Quiberon, comme si inconsciemment il voulait une dernière fois apprivoiser l’ombre de son adolescence.

CYCLES DE VIE : YVES COSSON

  • PHOTOGRAPHIES (2016)

« Ce ne sont pas des paroles en l’air, tours de passe –passe, escamotages, élucubrations. J’ai pris le temps et il m’a pris, il m’a appris à regarder et écouter.

Oui, j’ai usé mes yeux à syllaber les cieux. Je suis allé à la rencontre de l’invisible. J’ai fit reculer les frontières du réel. J’ai emprunté les passages secrets de l’imaginaire.

Je ne délire pas. J’explore scrupuleusement les contrées situées au-delà du miroir. Et les images de ce monde qui passe se fondent dans le kaléidoscope de la mémoire »

Yves COSSON – Cycles de vie (1995)

Yves Cosson (Photo Xavier Ménard)

Yves Cosson évoquait souvent son « triangle des Bermudes » (Châteaubriant, Nantes, Piriac-sur-Mer puis Penthièvre en Saint-Pierre Quiberon) quatre lieux qui ont été pour lui une grande source d’inspiration. Devenu par les hasards de la vie un neveu par alliance d’Yves Cosson, le photographe a essayé à partir de la banalité des lieux qu’affectionnaient le poète, de les relire avec les yeux du rêve et de la poésie.

Février 2017 : La Loire au coeur

Projet imaginé par l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire, l’Université Permanente et la compagnie Théâtrale Science 89, il a pour consécration deux créations originales, musicales et textuelles, intitulées Ma Loire aux miroirs et Mémoire de Loire.

Cet oratorio se fonde sur deux œuvres littéraires d’auteurs nantais (Michel Chaillou et Yves Cosson), mises en musique par deux compositeurs aux attaches nantaises (Roger Tessier et David Chaillou).

L’œuvre originale sera donnée à la Salle Vasse les 21 et 22 mars 2017.

Mémoire de Loire

  • Musique de David Chaillou
  • Poème de Michel Chaillou
    • Direction musicale : Jean-Louis Vicart
    • Mise en scène : Michel Valmer
    • Soliste : Isabel Soccoja
    • Chœurs : Ensemble vocal EVA, Chœur Christian Villeneuve et leurs invités (Voix du Fleuve, E.D.E.N., Schola…) sous la direction de Françoise Roussillat.

David Chaillou (Photo Xavier Ménard)

Ma Loire aux miroirs. Aux coutures du temps

  • Musique de Roger Tessier
  • Poème d’Yves Cosson
    • Direction musicale : Jean-Louis Vicart
    • Mise en scène de Michel Valmer
    • Soliste : Isabel Soccoja
    • Chœurs : Ensemble vocal EVA, Chœur Christian Villeneuve et leurs invités (Voix du Fleuve, E.D.E.N., Schola…) sous la direction de Françoise Roussillat.

Roger Tessier en répétition (Photo Xavier Ménard)

Autres manifestations :

  • Jeudi 16 février 2017 à 18h30 : Inauguration de l’exposition flash
    • Yves Cosson, un poète en conversation avec les peintres
  • Vendredi 17 février à 12h00 :
    • Yves Cosson : Cartographie théâtralisée, littéraire et musicale
    • Association culturelle du passage
  • Mardi 28 février 2017 à 14h30 :
    • Géographies intérieures de Michel Chaillou
    • Jean-Yves Paumier et Noëlle Ménard.
  • Jeudi 2 au vendredi 31 mars 2017 :
    • Michel Chaillou, le travail de l’écrivain
    • Bibliothèque universitaire Santé.
  • Lundi 6 mars 2017 :
    • Yves Cosson et le livre d’artiste
    • Françoise Nicol, à l’Université permanente de Nantes.
  • Lundi 13 mars 2017 : Conférence de David Chaillou
    • Compositeur de l’oratorio Mémoire de Loire.

En savoir plus

Site La Loire au cœur

15/12/2016 : Séance solennelle de l’Académie (Salle Vasse)

Belle affluence au traditionnel rendez-vous hivernal de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire que constitue sa séance solennelle de décembre. Elle a accueilli un vaste public, salle Francine Vasse. En ouverture de la soirée, Aymeric SEASSAU, adjoint au maire de Nantes, représentant Johanna ROLLAND, a prononcé le mot d’accueil, évoquant dans son propos l’intérêt porté par la Mairie à la dynamique culturelle à laquelle contribue l’académie.

Il a été rappelé, en préambule, que la soirée était placée sous le signe de 1917 et de la commémoration l’an prochain de l’arrivée des Américains à Saint-Nazaire le 26 juin 1917. Au-delà même du virage de la guerre, c’est la confrontation pacifique des populations de notre région à la culture anglo-saxonne qui était mise en avant, avec notamment l’arrivée du jazz. Au moment de l’entrée du public dans la salle, un diaporama d’images rétrospectives de 1917 sur cet événement fut présenté, sur fond musical du ragtime Top Liner Rag, composé par Joseph LAMB en 1916.

Pendant la soirée, un second diaporama a accompagné les différents intervenants, agrémenté d’illustrations de Somewhere In France, un album de dix gravures sur bois de Marcel Jacquier, édité en 1918, document rare exhumé par Vincent ROUSSEAU, membre de l’académie.

Independence Day

Independence Day

Le programme de la soirée s’est ensuite déroulé de la façon suivante :

18 h 15 : Ouverture de la séance

  • Noëlle MÉNARD, chancelier de l’Académie, a remercié la Ville de Nantes pour son soutien, puis présenté à grands traits les travaux de l’académie lors de son programme 2016. Elle a mis en avant la dynamique de partenariats diversifiés dans laquelle s’insère son activité et sa volonté de s’inscrire dans son époque, évoquant les liens tissés notamment avec l’Université permanente de Nantes, la compagnie Science 89 dans la célébration en 2017 de Michel Chaillou et d’Yves Cosson, à travers La Loire au cœur. Elle a annoncé que le 21 mars 2017 aura lieu la création mondiale des deux oratorios de David Chaillou et Roger Tessier, sur des poèmes de Michel Chaillou et d’Yves Cosson à la salle Francine Vasse.
  • Soulignant par ailleurs l’importance de la publication des Cahiers, elle évoquait le soutien majeur des « Amis de l’Académie » à son rayonnement, comme de tous ceux qui, en faisant l’acquisition de la publication annuelle, contribuent à sa pérennité. Enfin, le chancelier a rappelé en conclusion les différents prix littéraires attribués chaque année par l’académie et le rôle qu’is exercent dans le reconnaissance de leurs auteurs.

somewhere-in-france_cadre-001

18 h 25 : Présentation des Cahiers  1917 : L’heure américaine

  • Henri COPIN et Antoine GEORGE, en leur qualité de coordinateurs des Cahiers ont présenté le sommaire de la nouvelle édition, intitulée 1917 : L’heure américaine. Henri COPIN a précisé en premier lieu les différents auteurs du cahier thématique et leurs contributions. Dans un second temps, Antoine GEORGE a détaillé quant à lui les autres contributions des membres de l’académie, rassemblées dans différentes rubriques dont la plus importante, Panoramique Bretagne et Pays de Loire, est consacrée à un ensemble de sujets ou de témoignages en lien avec notre région.
cahiers-2017

Couverture des Cahiers 2017

18 h 45 : Nantes 1917 : Une vie musicale à tout prix

  • Patrick BARBIER
    • Italianiste de formation, il a consacré sa thèse de doctorat aux opéras parisiens de Spontini. Spécialiste des rapports entre la musique et la société, à l’époque baroque et à l’époque romantique, il est professeur de musique à l’Université catholique de l’Ouest. Il a publié récemment un remarqué Voyage dans la Rome baroque.
    • Sur un mode érudit et vivant, teinté d’humour, il a évoqué un panorama de la vie musicale à Nantes pendant la première guerre mondiale, à partir pour une part d’une analyse des journaux de l’époque. Comme quoi, la musique ne perd jamais ses droits !

postal_tosca

19h00 : James Reese EUROPE et le concert de la place Graslin

  • Philippe HERVOUET
    • La séance de l’académie ne pouvait pas ne pas évoquer la date fondatrice constituée par le concert de James Reese EUROPE du 12 février 1918, place Graslin. Rappelé par Philippe HERVOUET, auteur de Le jazz à Nantes en 1918, ce dernier co-anime avec Jean-Philippe Vidal et Pierre-Antoine Champenois, Quand ça balance, émission de Radio Fidélité consacrée au jazz du début du XXème siècle à nos jours.

jim-europe-2

19h06 : Lectures de Lettres de Guerre de Jacques VACHÉ

  • Michel VALMER
    • On ne présente plus Michel VALMER, comédien, musicien, scénariste, auteur, en charge de la direction artistique de la Salle Vasse avec Françoise Thyrion, il est l’auteur d’une thèse de doctorat sur les rapports entre le Théâtre et la Science. Il poursuit une réflexion collective sur le théâtre aujourd’hui, au sein de la Compagnie théâtrale Science 89.
    • Il donna lecture avec expressivité et intensité de quelques unes des lettres de Guerre de Jacques Vaché. Mort à Nantes le 6 janvier 1919, à 24 ans, ce dernier laisse une œuvre courte mais étonnante de correspondances, de textes et de dessins. Complice au Lycée Clémenceau de Jean Bellemère, de Pierre Bissérié et d’Eugène Hublet (En route mauvaise Troupe), sa fantaisie provocatrice impressionna fortement André Breton qu’il rencontra à Nantes. Quelques mois après sa mort, Breton regroupa en août 1919 en un seul volume Les Lettres de guerre dont il écrivit la préface : « Il y a des fleurs qui éclosent spécialement pour les articles nécrologiques dans les encriers. Cet homme fut mon ami. »
lettres-sde-guerre-2

Couverture de l’édition originale de Lettres de Guerre

A l’issue des interventions, Noëlle MENARD concluait la séance et conviait le public à se retrouver de façon sympathique pour le cocktail offert par la ville de Nantes.

A Jackie

A Jackie

Nantes en francophonie (mars 2017) : Appel à projet

Appel à projet

Ghislaine LEJARD, membre de l’Académie, informe de l’appel à projet qui est ouvert dans la perspective de Nantes en francophonie qui se tiendra du 13 au 26 mars 2017, en partenariat avec la Bibliothèque Municipale de Nantes et l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire.

  • Thème : Francophonie
  • Technique libre, pour le format ne pas dépasser 21 x 29cm.
  • Indiquer au verso votre nom et prénom, adresse postale et électronique

evenement20684-6897c

Les créations doivent obligatoirement parvenir par voie postale à l’adresse suivante :

  • Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire
  • Espace Jacques Demy
  • 24, quai de la Fosse 44000 Nantes
  • Date limite de réception des envois : 11 mars 2017

Les  créations seront exposées dans le village francophone.

22/11/2016 : L’estuaire à des oreilles

L’estuaire a des oreilles

L’Académie et Radio-Fidélité Nantes ont signé le 22 novembre 2016, une convention pour produire ensemble une émission mensuelle consacrée à la vie culturelle et littéraire.

1_signtaure_convention

Christophe COUSSEAU, Noëlle MENARD, Michel VALMER, Jean AMYOT D’INVILLE, lors de la signature.

Celle-ci sera animée par Michel Valmer avec la complicité de Jean Amyot d’Inville et des membres de  notre compagnie.

radio-fidelite_logo

Première diffusion :

L’estuaire a des oreilles

  • Vendredi 16 décembre  
  • 09h00 à 1000.

Fréquences :

  • Nantes : 103,8
  • Chateaubriant : 97,2
  • Pornic : 92,5

19/11/2016 : Rencontre avec Sylvain TESSON

19 Novembre 2016, 14h30, Amphithéâtre Kernéis – Nantes

Henri COPIN, de l’Académie Littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire, présente Sylvain TESSON pour Les chemins noirs

Belle affluence pour cette rencontre avec Sylvain TESSON, animée par Henri COPIN ! La traversée de la France en diagonale, du col de Tende (Alpes-Maritimes), à l’extrémité du Cotentin, en deux mois et demi, est le thème central du dernier ouvrage de l’écrivain-voyageur, Sur les chemins noirs, paru chez Gallimard. Par cette itinérance, il concrétisait la promesse qu’il s’était faite s’il se rétablissait de sa chute (pas moins de quatre fractures du crâne), le 21 août 2014, d’un toit de chalet en montagne.

«Il m’aura fallu courir le monde et tomber d’un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j’ignorais les replis, d’un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides. La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs ».

sylvain-tesson

Note : En l’occurrence, les « chemins noirs » ne sont autre que les minuscules tracés des cartes d’état-major qui permettent au randonneur de se repérer.

01/12/2016 : Café littéraire au CCO

JEUDI 1er DÉCEMBRE  2016 à 14H15, CCO Tour Bretagne

LES LIVRES DE LA RENTREE, animé par STÉPHANIE HANET

Programme

14h15 – 14h35 : Les livres de l’Ouest

Actualité des livres en région, préparée par Jean-Yves Paumier et Noëlle Ménard

  • Noëlle Ménard
    • Ivan Jablonka, Laetitia  (Seuil)
  • Jean-Yves Paumier
    • Édouard Launet, Sorbonne plage  (Stock)

14h35 – 15h50 : Les Livres de la rentrée

  • Ghislaine Lejard
    • Philippe Forest, Crue (Gallimard)
  • Mathilde Berdaguer
    • Négar Djavadi, Désorientale (Liana Levi)
  • Antoine George
    • Jean-Paul Delfino, Les pêcheurs d’étoiles (Le Passage)
  • Catherine Telle
    • Gaël Faye, Petit pays (Grasset)
  • Stéphanie Hanet
    • Vincent Bore, Fraternels (Sabine Wespieser)

 15h50 – 16h00 : Les coups de cœur

Le Café littéraire  a été imaginé par Catherine Decours, Jean  Amyot d’Inville et Jean-Yves Paumier. Avec le concours des Livres de l’Ouest, des Bibliothèques pour tous, de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire, de la librairie Coiffard et du CCO.

Prochains rendez-vous :

  • Jeudi 26  janvier.Les livres d’ailleurs.Café animé par Ghislaine Lejar
  • Jeudi 6 avril. Les livres d’histoire. Café animé par Noëlle Ménard
  • Jeudi 1er juin. Livres de l’été. Café animé par Jean Amyot d’Inville

14/11/2016 : Hedi Kaddour

Un auteur, un jour

Henri Copin reçoit Hedi Kaddour pour son livre Les Prépondérants (Gallimard)

 Prix  de l’Académie française 2015

Université permanente, IUT, Rue du Maréchal Joffre, à 14h30

Au printemps 1922, des Américains d’Hollywood viennent tourner un film à Nahbès, une petite ville du Maghreb. Ce choc de modernité avive les conflits entre notables traditionnels, colons français et jeunes nationalistes épris d’indépendance.
Raouf, Rania, Kathryn, Neil, Gabrielle, David, Ganthier et d’autres se trouvent alors pris dans les tourbillons d’un univers à plusieurs langues, plusieurs cultures, plusieurs pouvoirs. Certains d’entre eux font aussi le voyage vers Paris et Berlin, vers de vieux pays qui recommencent à se déchirer sous leurs yeux. Ils tentent tous d’inventer leur vie, s’adaptent ou se révoltent. De la Californie à l’Europe en passant par l’Afrique du Nord, Les Prépondérants nous entraînent dans la grande agitation des années 1920. Les mondes entrent en collision, les êtres s’affrontent, se désirent, se pourchassent, changent.

kaddour

07/11/2016 : Ma Loire aux miroirs de Roger Tessier

Université permanente, Amphithéâtre Kerneis, 1 rue Bias à Nantes, 14h30

Ma Loire aux miroirs

Oratorio sur un poème d’Yves Cosson, de Roger Tessier, compositeur :

Présenté par Noëlle Ménard

Accès gratuit pour les étudiants de l’UP. Tout public : 5€

y-cosson

Yves COSSON

Roger Tessier, compositeur de musique contemporaine, membre d’honneur de l’Académie, est né le 14 janvier 1939 à Nantes, violoncelliste de formation, il étudia aux conservatoires de Nantes, Saint-Brieuc, puis de Paris, notamment dans la classe d’Olivier Messiaen. Son existence se partage ensuite entre l’enseignement et l’écriture. Avec Tristan Murail, il fonde en 1971 l’ensemble Itinéraire. Il dirige par la suite le festival des Musiques du XXe siècle à Angers, puis le conservatoire, avant la direction du conservatoire du XIVe arrondissement de Paris jusqu’en 1999.

r-teyssier

Roger TESSIER

Comme l’évoque la chronique que lui a consacré Le Centre de documentation de la musique contemporaine, sa musique « reflète son parcours riche et éclectique, mêlant instrumentarium traditionnel et lutherie électronique, plages énergiques et passages méditatifs, références aux arts visuels et à la littérature. Le compositeur aborde tous les genres, y compris la musique pédagogique et manifeste un goût prononcé pour l’orchestre, les grandes formes et la théâtralité. Sa musique est jouée dans le monde entier par les plus grands orchestres et interprètes.

Il vient de composer un oratorio intitulé « Ma Loire aux miroirs » sur un poème d’Yves Cosson, qui sera donné en première mondiale le 21 mars 2017 à la salle Vasse à Nantes, dans le cadre de « La Loire au cœur ».

Noëlle Ménard l’interrogera sur cette oeuvre pour orchestre, chœur, ondes Martenot, mezzo-soprano et récitant.